Urgences acte II

Décidément, ce mois de novembre fait un joli pied de nez au semi-remorque de patience dont je dispose habituellement. Il doit savoir que je ne l’aime pas, et honnêtement, je ne serai pas fâchée quand il sera passé. Il joue avec nos nerfs, nous laisse croire au répit puis passe à l’attaque de plus belle, s’amuse à contrarier tous nos plans et à foutre le bazar dans l’oganisation quasi-militaire du planning familial. Croyant les ennuis intestinaux de notre Misspaillettes derrière nous, le week-end dernier, on a pourtant remis le couvert hier. Au rapport. Lire la suite

Mercredi soir aux urgences pédiatriques

Qui se plaignait il y a tout juste quelques jours de ses nuits hachées ? Eh bien, les évènements se sont chargés d’y remédier pour moi, la semaine dernière, en m’envoyant tester les urgences pédiatriques une veille de jour férié. Et après ça je vous promets que j’ai bien dormi les nuits suivantes. Un petit compte-rendu ça vous dit (en même temps, vous n’avez guère le choix, c’est le billet du jour) ? Lire la suite

Un drôle d’anniversaire

Donc, vendredi, Timouton a eu 5 ans. Ce 26 octobre est tombé un vendredi, comme 5 ans auparavant. Mais comme mon syndrome du neurone unique me joue de drôles de tours en ce moment, Alzheimer de la mère de famille nombreuse, sors de ce corps, j’ai zappé cette coïncidence qui aurait pu nous faire passer la soirée tranquille en famille, et ai répondu « présents », à un repas de parents d’élèves à l’école. Lire la suite

Docteur, pas médecin

Hier soir, 18h30. Retour à la maison, les z’enfants, leur sac de la journée, le mien et moi, après un passage éclair à la pharmacie pour réapprovisionnement en Doliprane. Timouton traîne une fièvre qui s’amuse sur un grand-huit depuis trois jours, a mal au ventre et à l’oreille pendant quelques heures puis plus rien. Devant ses plaintes et gémissements, et aussi parce que j’avais prévu de les mettre pour la fin de la semaine au Centre Aéré de Mapetiteville, qui ne l’acceptera pas dans cet état, je décide de consulter notre SuperDoc de famille. Allez hop tout le monde en voiture, c’est marrant j’avais rien de prévu pour ce soir, si on allait chez le médecin ? Ah ah ce qu’elle est drôle. Lire la suite

Je vais bien, ne t’en fais pas

Samedi 14 janvier 16h, le téléphone sonne. « C’est moi, je vais être en retard ». Moi, étonnée : « Ah bon, pourquoi ? » « J’ai eu un accident, la moto est HS. » Moi, incrédule : « Si c’est une blague, elle est pas drôle. » « Non non, je ne rigole pas. » Moi, inquiète : « Mais toi, ça va ? » puis voulant en savoir plus, puis commençant à légèrement paniquer, crisant au bout du fil : « Mais tu es où ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu roulais vite ? Y’a quelqu’un d’autre de blessé ? WTF qu’est-ce qui se passe pubip de bobip de merbip ?!!! » Lire la suite

La guerre des boutons

Timouton est un petit garçon débordant d’énergie, toujours à la recherche d’une bêtise à faire derrière mon dos et un peu bourrin sur les bords. Sauf la semaine dernière ; notre numéro3 a débuté son lundi à grands soupirs de « j’chuis fatigué » dès le réveil, qui même s’il a du mal à quitter son lit, ne sont en général clamés que le soir, après une dure journée de labeur en classe. Lire la suite

Le samedi c’est maladie

On m’a dit ce week-end qu’en ce moment, je publiais moins de billets drôles. Ok, j’aime bien qu’on me donne un avis sur mes rédactions, mais je ne suis pas clown de métier, et l’inspiration, ça va ça vient, je ne programme rien à l’avance. Bref ici c’est comme je le sens, la semaine dernière il faisait beau, c’était le printemps, j’avais envie de photos, de pommiers au soleil et de renouveler ma garde-robe. Enfin rien que pour toi lecteur-rice assidue, Timouton a fait des siennes ce week-end  et je ne pouvais pas passer à côté. Tu vois ça tombe bien, la patience finit toujours par payer petit scarabée. Lire la suite

Le rire médecin

En ce moment, c’est la guerre ouverte aux microbes. La semaine dernière, c’est moi qui ai payé de ma personne, et suis revenue quasiment aphone (c’est la fête à la maison, avec trois gosses subitement atteint de surdité dans ces cas-là) de ma tournée de recensement, les pieds gelés, les mains en sang, et la gorge en feu. J’exagère à peine. Un bon miel-citron et cinq infusions de thym plus tard _ merci Christelle _ j’étais d’attaque. Si ça te prend, je le conseille fortement, c’est un remède-miracle. Lire la suite