Orientation professionnelle

DSCN6740Un petit extrait de conversation autour de la table du dîner.

Hier soir, Misspaillettes nous faisait une grande démonstration de ses compétences théâtrales appuyées de moultes jérémiades et expressions de désespoir quant à l’orientation, grand thème du collège à partir de la 4ème.

Lire la suite

Bien dans ses baskets

DSCN6728

En ce début d’année scolaire, Misspaillettes a grimpé à l’étage supérieur de la croissance : bye bye la pré-ado, bonjour l’adoles-chiante adolescente ! Sa courbe de taille grignote peu à peu nos différences, 4 petits centimètres seulement nous séparent à présent, et les pieds ne sont pas en reste, elle chausse juste un bon 38, soit 1 de moins que moi. A sa plus grande joie, puisqu’elle envisage depuis fort longtemps de me piquer un certain nombre de mes chaussures, étendant à cette partie de son anatomie la sale manie qu’elle a désormais de venir fouiner dans mes tee-shirts. Et qui c’est qui braille le matin quand elle s’aperçoit qu’il lui manque son top noir dont elle a justement besoin ? C’est Covima, dont la mécréante connaît pourtant le caractère « vaut mieux pas s’y frotter » quand on lui pique ses affaires et qu’elle les retrouve dans le bac à linge (sale, c’est mieux). Lire la suite

La maman de Miniprincesse, elle est blonde (pour de vrai)

DSCN6562

Vous connaissez cette sensation de vouloir soudainement, au beau milieu d’une situation très gênante, vous creuser un grand trou et disparaître de la surface de la terre pour ne pas avoir à subir le regard des autres ? Eh bien, globalement, c’est le souhait que j’ai fait silencieusement, en pleine classe, mardi soir, lors de la réunion de présentation de la 6ème. Ce qui a rajouté une honte supplémentaire à l’énorme tableau de chasse que je me traîne depuis des années, je ne suis plus à ça près. Mais resituons les faits. Lire la suite

On reprend du service ! {rentrée 2015}

DSCN6499Alors cette rentrée ? C’était LA question récurrente sur nos portables et notre messagerie cette semaine. L’événement attendu avec autant d’excitation que de « pas envie » (selon les jours, et selon le/la concerné(e)) a fini par arriver. Pour ma part je n’en étais pas mécontente, ça commençait à tourner en rond à la maison, allez zou, au boulot ! Lire la suite

C’est pas le Club Med ici !

juin 2015 gd vacancesÇa y est, le moment le plus attendu (après Noël), est enfin arrivé : les z’enfants sont en vacances, youhou ! (danse de la joie)(enfin pour eux). Moi je viens d’entamer ma détention provisoire, la liberté conditionnelle commençant le jour de leur départ en colo, où je danserai à mon tour. Vilaine ! Lire la suite

L’inscription au collège

15 03 06Début mars, nous avions rendez-vous au collège pour l’inscription de Miniprincesse qui rentrera en septembre en sixième. A ce moment-là, des trois z’enfants il n’y aura plus que Timouton en primaire. Juste avant mes 40 ans,  ou comment bien me préparer psychologiquement à une nouvelle étape, liée au changement de dizaine. Jusqu’ici, je gère. TOUT VA BIEN. Lire la suite

Mademoiselle « Last minute point com »

En rentrant à la maison hier soir, j’ai senti de l’électricité dans l’air. Misspaillettes tapait frénétiquement sur le clavier de l’ordinateur familial, le cerveau en ébullition et les doigts produisant le même bruit qu’un levier de Remington qu’un imprimeur aurait brutalement décidé de brancher sur du 380 V, pour situer. J’ai tout de suite deviné la raison de cet énervement : l’abécédaire pour le cours de français, qui n’en était qu’à ses prémices. A rendre pour le lendemain, soit aujourd’hui. Sachant que le devoir en question était donné depuis… un bon moment. Voyant qu’elle répondait à peine à mon « Bonsoir, ça va ? », et n’osant la toucher de peur de me prendre une décharge, je suis redescendue préparer le dîner. La soirée allait être longue. Lire la suite

Mieux qu’une lettre à la Poste {rentrée 2014}

Mardi matin, les z’enfants s’étaient levés de bonne heure et de bonne humeur. Normal, Chérimari avait fait le tour des chambrées pour réveiller la progéniture ; quand c’est moi qui m’y colle, j’ai droit à une tout autre chanson. Ceci explique cela. On ne parle jamais trop du rôle des papas le matin. Surtout le matin de la rentrée. Tout de suite, le débriefing du tiercé, dans le désordre. Lire la suite