Bonne fête Mamaaaaaan !

Dimanche dernier, je ne m’attendais pas particulièrement à être fêtée, même si une petite attention fait toujours plaisir. Timouton m’avait annoncé avec une petite moue mi-déçue mi-résignée la semaine précédente : « Ben désolé, hein, mais en fait on va préparer un cadeau-des-parents, donc je te le donnerai plus tard ». Puis au moment de préparer ses affaires le soir, il m’a demandé des pots de yaourts en verre, qui ont voyagé toute la semaine dans le cartable. C’est mal barré. Heureusement je peux toujours compter sur les bonnes intentions de nos belettes, qui se sont discrètement éclipsées samedi pendant notre tournée à la jardinerie du coin, afin de m’offrir ce joli mug et du thé très parfumé dimanche matin au petit déjeuner. La fête des mères était sauvée. Lire la suite

Verrines banane chocolat confiture de lait

verrines bananeMardi dernier, pendant la première semaine des vacances d’hiver des z’enfants, on a profité de l’absence de ces derniers de la maison pour aller dîner avec Chérimari. Celui-ci m’a proposé sur le chemin du retour (on venait de les déposer chez les grands-parents) : « On va manger quelque part ? » et comme moi, il ne faut pas me le dire deux fois, on a filé vers une crêperie de Mapetiteville. En plus, ça nous ferait un dîner anticipé de la Saint-Valentin, puisqu’on… ne la fête pas, ça commence à se savoir depuis le temps que je le dis ici. Sauf qu’en fait, au lieu d’un dîner sympa, on a eu droit à un dîner de c*ns. Lire la suite

Bonne fête wonderful papa !

Bonne fête Papa !La fête des mères ou celle des pères, ce sont les z’enfants qui nous la souhaitent. Pas de cadeau entre nous, il n’est pas mon papa (j’en ai un) et je ne suis pas sa maman (manquerait plus que ça)(il en a une aussi). Mon cadeau à moi, pour la fête des mères, serait éventuellement une journée entière, voire deux, soyons folle, sans linge-popote-rangement, mais ça, ça n’existe pas vraiment. Donc à part les cadeaux bidouillés avec tout l’amour que nos rejetons peuvent y mettre, en ce jour de fête, pas de cadeau à l’autre parent. Enfin, ça c’était il y a pas plus tard qu’une semaine… Lire la suite

Bleu-Marseille

DSCN8629Au mois de mars, Chérimari a eu 40 ans, et pour l’aider à passer cette étape, j’ai pensé marquer l’évènement en nous programmant une échappée de quelques jours tous les deux. Evidemment je me suis incrustée dans le projet, aucun intérêt de l’envoyer quelque part tout seul, et avec le recul, la préparation de ce voyage m’a bien aidée à tenir pendant cet hiver, et à faire face à de gros creux dans mon moral de maman. Autrement dit, le ras-le-bol et l’envie de tout envoyer valser n’étaient vraiment pas loin, je l’ai évoqué vaguement par ici, sans trop rentrer dans les détails. Les projets, ça fait avancer, qu’ils disent. Personnellement, je n’ai jamais autant adhéré à ce dicton que ces dernières semaines. Lire la suite

40 ans surprise !

DSCN8108Il y a 2 semaines, Chérimari a passé une étape, en quittant une dizaine et en entamant une autre. Il le vit plutôt bien, d’autant qu’il aime à répéter à la maison que, quand cette question du nombre d’années arrive dans la conversation, on trouve assez souvent qu’il fait plus jeune que son âge. C’est toujours bon pour le moral, ou à défaut pour l’ego. Moi-même, bien que je m’abstienne de le lui dire trop souvent, je trouve qu’il vieillit bien. Bref, le 06 mars, Chérimari a eu 40 ans. Lire la suite

Valentin, Picard et nous

14 02 15

On a beau ne pas la fêter, à l’extérieur j’entends, mettre la table pour deux à l’occasion de la Saint-Valentin à la maison fait partie des rituels que j’aime bien. Et tant pis pour ceux qui trouvent ça trop commercial, moi je saute à pieds joints dans tout ce qui porte un aspect un peu plus romantique qu’à l’ordinaire, les cœurs, bougies et bulles de champagne sont mes amis ce soir-là. Lire la suite

Lost (le disparu)

DSCN7400Je suis une fille à bijoux. Un simple coup d’œil aux boîtes posées dans notre chambre suffit pour m’en rendre compte. Sans parler du présentoir à colliers fixé sur le mur. Mais à bien y regarder, ce sont surtout des bijoux fantaisie, de la pacotille et des choses qui brillent, un temps, qui m’ont sauté aux yeux sur un présentoir, ou dans une couleur assortie à un look. En fait, les quelques bijoux « précieux » m’ont pour la plupart été offerts par Chérimari, qui se met d’ailleurs de plus en plus souvent à le faire, et je ne vais pas faire la grimace, car ça fait toujours plaisir. Plutôt que de dire en s’excusant : « je ne sais pas quoi t’offrir », et bien tape dans le bijou, tu ne risques pas trop de faire fausse route. D’ailleurs, en or ou en simple métal, peu importe, j’y ajoute ensuite la valeur sentimentale, celle de savoir quand et où ce bijou est arrivé, et le souvenir qui lui donne vie, lui, n’est pas quantifiable. Lire la suite

Comme un air de (presque) Saint-Valentin…

Presque, j’ai dit. Parce que Chérimari et moi, on ne fête pas la Saint-Valentin. Quand on me demande ce que je fais à cette date, je prends un air vaguement supérieur, hausse le sourcil et jette « Ah mais rien, c’est telllllllllement commercial la Saint-Valentin ! ». Et je rajoute : « De toutes façons, je trouve ça nul de faire quelque chose spécialement ce jour-là, pas besoin d’attendre le 14 février pour se faire plaisir. » Sauf que. Lire la suite