De la douceur et de la bonne humeur… et le reste suivra (bonjour 2014 !)

2912 b

Ça y est, 2013 est derrière nous. J’aime bien, à cette occasion, me repencher un peu sur ces douze mois qui viennent de s’écouler, ça permet d’avancer pour les jours à venir en gardant ce qui a été bon, ce qu’on a reçu et qui nous a aidé, et d’apprendre de ses erreurs. Oui je sais c’est dur à lire, mais je ne suis pas cette personne parfaite qui n’en fait jamais. Sacrée révélation, hein ? Cette année n’a été ni moins bonne ni meilleure que les autres, il est temps d’en faire une rétrospective. Le blog est l’outil parfait pour ça, car en le feuilletant aujourd’hui pour préparer ce billet, comme un meuble à tiroirs qui réserverait une surprise à chaque ouverture, j’ai ressorti plein de souvenirs, dont certains étaient presque carrément oubliés ! On y va ? Lire la suite

Rue du pêcher* et gâteau renversé

Il y a quelque part dans la campagne, une vieille maison qui appartenait à ma grand-mère et attend d’être rénovée. Près de cette maison, un vieux pêcher ; l’histoire ne dit pas qui de la maison ou du pêcher est arrivé le premier, Mamie aurait sans doute pu me répondre. La maison est vide. Dans le jardin où la nature reprend peu à peu ses droits, le pêcher continue de donner des fruits, comme s’il voulait nous dire « Eh oh, dépêchez-vous de revenir, je suis encore là, moi ! ». Alors que dans notre jardin où aucun arbre fruitier ne résiste à l’assaut des fourmis, et où j’ai dit adieu l’an dernier au cerisier planté avec tout le soin du monde, (je ne désespère pas pour autant), j’aime l’idée que dans ce terrain en friche, un peu oublié, un petit arbre résiste et produit vaille que vaille. J’aime l’idée d’utiliser quelque chose venant d’un arbre qui était là probablement bien avant moi, dont d’autres se sont régalés avant. Les pêches, comme les roses, et un peu de Mamie dans tout ça. Lire la suite

On f’ra coucou aux mouettes

Pieds colorés feront revenir l’été… (on y croit)

Hier avec l’asso des parents d’élèves, nous avons passé la journée à l’école, à l’occasion d’un pique-nique « surprise » au secret plus ou moins bien gardé organisé en l’honneur du directeur-qui-s’en-va. C’était le seul jour ensoleillé de la semaine, comme pour la fête de l’école, à croire que certains sont dans les petits papiers avec celui qui règne là-haut. Et on lui a demandé d’ailleurs, à P., pas à Dieu, comment on ferait pour avoir du soleil pour les jours J à l’école quand il ne serait plus là. Lire la suite

La balançoire

source : we♥it

Samedi après le déjeuner, pendant les jeux ou la sieste des z’enfants (selon l’âge), je prenais mon café en parcourant le journal, à l’ombre sur la terrasse, dans la chaleur de la fin d’été. Le ciel était sans nuage, le vent imperceptible. Le calme de ce début d’après-midi a soudain été interrompu par les décibels de la tronçonneuse du voisin. Nous nous sommes fait un signe par-dessus la haie, il a arrêté sa machine pour pouvoir me parler. Dans la main, il tenait la balançoire qu’il venait de démonter du portique en bois, avant d’abattre celui-ci. « Si tu la veux, je te la donne. » J’ai accepté. Je sentais que derrière l’objet, il avait quelque chose à me dire. Lire la suite

Dernier jour de perm’

Quand j’ai signé, je savais que ce jour arriverait. Demain, officiellement, je quitte le statut de mèrofoyer pour retrouver la place de working-mum. Je peux dire que je l’ai attendu, espéré, redouté tout à la fois. D’autant plus que cette année était décisive, il fallait absolument que je décroche THE job, nos finances ne nous accordant plus de sursis pour très longtemps. Lire la suite