Une dent contre la dictée

DSCN6006Hier soir, à table. Timouton rit tout seul au-dessus de son assiette, et au bout de quelques instants, je lui demande la raison de sa bonne humeur.

« – Ahhhh je suis content, c’est une bonne journée aujourd’hui.

– Ah bon, et pourquoi ?

– Parce que (logique imparable). Mais je ne sais pas si tu vas être très contente avec moi…

Je commence à soupçonner une bêtise et l’encourage à développer.

– Ben tu sais, on a fait la dictée ce matin. Et la maîtresse quand on a une bonne dictée, elle donne une petite récompense.

– Du genre, quand tu as zéro faute ?

– Oui. Mais moi je savais que je n’allais pas du tout avoir de récompense.

– Et pourquoi ça ?

– Parce que j’ai fait 5 fautes à ma dictée. (Hilare, à tel point qu’il manque de recracher ses légumes. Je manque moi de m’étrangler avec les miens).

– Heinnnnnnn, mais comment ça se fait ? C’est celle que tu répètes depuis plusieurs jours ? (Accessoirement sans faute à la maison. 5 fautes dans une dictée de 5 phrases, bien joué).

– Oui celle avec « Maman fait un gâteau, je l’aide à préparer… »

– Ah ok, mais qu’est-ce qui s’est passé ? Tu la connaissais bien pourtant ? (ici je semble très zen, à table je l’étais un peu moins).

– Oui mais tu sais la dictée, on l’a faite après la récréation. Et T. et moi on avait faim. Je n’arrivais plus à me concentrer, et je ne savais plus comment on écrivait « dans » alors j’ai écrit « dent », parce que j’avais envie d’aller manger ».

Timouton, ladies and gentlemen. Sous vos applaudissements.

Ou l’illustration selon le garnement du proverbe « ventre affamé n’a point d’oreilles », ou les dents un peu trop aiguisées, en l’occurrence. Ce qui confirme une fois de plus que l’estomac de notre petit dernier doit être l’organe qui dirige tout son organisme. Je conviens qu’un texte qui parle de pâtisserie, pile au creux de 11:00, c’est tenter le diable.

Conclusion : faire faire la dictée dès 09:00 semble le meilleur créneau pour la concentration des ventres sur pattes.

Je n’ai pas osé le suggérer à la maîtresse… (la vérité, la bouche des enfants, tout ça…)

Publicités

8 réflexions sur “Une dent contre la dictée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s