Bonne fête Mamaaaaaan !

Dimanche dernier, je ne m’attendais pas particulièrement à être fêtée, même si une petite attention fait toujours plaisir. Timouton m’avait annoncé avec une petite moue mi-déçue mi-résignée la semaine précédente : « Ben désolé, hein, mais en fait on va préparer un cadeau-des-parents, donc je te le donnerai plus tard ». Puis au moment de préparer ses affaires le soir, il m’a demandé des pots de yaourts en verre, qui ont voyagé toute la semaine dans le cartable. C’est mal barré. Heureusement je peux toujours compter sur les bonnes intentions de nos belettes, qui se sont discrètement éclipsées samedi pendant notre tournée à la jardinerie du coin, afin de m’offrir ce joli mug et du thé très parfumé dimanche matin au petit déjeuner. La fête des mères était sauvée. Lire la suite

Publicités

Orientation professionnelle

DSCN6740Un petit extrait de conversation autour de la table du dîner.

Hier soir, Misspaillettes nous faisait une grande démonstration de ses compétences théâtrales appuyées de moultes jérémiades et expressions de désespoir quant à l’orientation, grand thème du collège à partir de la 4ème.

Lire la suite

Bien dans ses baskets

DSCN6728

En ce début d’année scolaire, Misspaillettes a grimpé à l’étage supérieur de la croissance : bye bye la pré-ado, bonjour l’adoles-chiante adolescente ! Sa courbe de taille grignote peu à peu nos différences, 4 petits centimètres seulement nous séparent à présent, et les pieds ne sont pas en reste, elle chausse juste un bon 38, soit 1 de moins que moi. A sa plus grande joie, puisqu’elle envisage depuis fort longtemps de me piquer un certain nombre de mes chaussures, étendant à cette partie de son anatomie la sale manie qu’elle a désormais de venir fouiner dans mes tee-shirts. Et qui c’est qui braille le matin quand elle s’aperçoit qu’il lui manque son top noir dont elle a justement besoin ? C’est Covima, dont la mécréante connaît pourtant le caractère « vaut mieux pas s’y frotter » quand on lui pique ses affaires et qu’elle les retrouve dans le bac à linge (sale, c’est mieux). Lire la suite

On reprend du service ! {rentrée 2015}

DSCN6499Alors cette rentrée ? C’était LA question récurrente sur nos portables et notre messagerie cette semaine. L’événement attendu avec autant d’excitation que de « pas envie » (selon les jours, et selon le/la concerné(e)) a fini par arriver. Pour ma part je n’en étais pas mécontente, ça commençait à tourner en rond à la maison, allez zou, au boulot ! Lire la suite

14 juillet

DSCN6240De temps à autre, les z’enfants -surtout Miniprincesse et Timouton– émettent encore à vive voix leurs regrets quant à mon travail qui occupe 5 jours de la semaine. Le point noir du mercredi a longtemps été une question épineuse, passent les années et le fait que les rejetons grandissent, et elles emportent dans leur bagage un peu plus de la culpabilité relative à cette poisse d’organisation de garde. En contrepartie, j’ai la chance, que dis-je, le privilège, de faire tous les ponts. Et celui du 14 juillet était faste cette année, puisqu’il permettait une escapade de 4 jours loin du bureau, il n’en faut pas plus pour trouver le reste de la semaine (soit 3 petits jours, vous savez compter comme moi) malgré les apparences, hyper long. Voilà pour la motivation des salariés, on n’est pas rendu. Lire la suite

C’est pas le Club Med ici !

juin 2015 gd vacancesÇa y est, le moment le plus attendu (après Noël), est enfin arrivé : les z’enfants sont en vacances, youhou ! (danse de la joie)(enfin pour eux). Moi je viens d’entamer ma détention provisoire, la liberté conditionnelle commençant le jour de leur départ en colo, où je danserai à mon tour. Vilaine ! Lire la suite

La fête de l’école avec un petit goût d’avant-dernière dedans

DSCN6212Le dimanche, pour bien nous achever finir le week-end le plus éreintant de l’année, on est resté dans le thème festif. Après le gala de danse, quelques heures de sommeil pour ne pas faire peur aux autres familles l’après-midi, avec une tête de déterrée, on a enchaîné avec la fête de l’école. Lire la suite

Tête de pioche

DSCN6089Parfois, je me dis que les enfants ont un sixième sens pour nous faire culpabiliser, nous parents (et peut-être encore à plus forte raison, les mamans), dès que nous prenons un peu de temps pour nous. Citons par exemple (complètement  par hasard), ma soirée de vendredi dernier.  Lire la suite