Sous le soleil espagnol : Blanes – récit de vacances 1

Ce qu’il y a de bien avec les vacances, ce sont les souvenirs gravés à vie qu’elles nous laissent une fois rentrés. Je ne parle pas des photos ou du cendrier qu’on rapporte à la maison (made in China, en plus -passons). Mais ce que j’aime garder, ce sont les souvenirs des sens : le goût salé de la mer, les bruits inhabituels des conversations dans des langues étrangères, la vue de nouveaux paysages, et surtout la sensation du soleil sur le visage. Quand on connaît mon addiction à ce dernier, on devinera que je me suis (on s’est tous les cinq) rechargée(s) comme des piles pendant ces deux semaines. On y va ?

Lorsque s’est posé le choix de la destination des vacances, l’hiver dernier, on savait d’ores et déjà que ça se passerait dans le Sud. Pas partis en 2011 à cause de mon retour au travail, cette année, on n’avait pas intérêt à se louper. C’est Chérimari qui a lancé le premier : « Et si on allait en Espagne ?« . Moi j’étais plutôt partante pour mon Var chéri. Et puis la Costa Brava, ses kilomètres de béton, ses milliers de touristes, ça va bien. Mais y’a que les imbéciles, etc… on a donc réservé à Blanes, en Catalogne. Finalement la surprise a été bonne, cette région est un petit coin de paradis, dont on a eu bien du mal à s’extraire.

Partis un vendredi soir de Bretonnie, nous sommes arrivés au petit matin sous une chaleur déjà forte. Une fois posés au camping, la voiture-graouh délestée des bagages, nous avons enfin donné satisfaction à trois z’enfants qui n’en pouvaient plus d’attendre de piquer une tête dans la piscine, seul moyen de se rafraîchir par 35° à l’ombre.

Au début avec les brassards pour Miniprincesse, qui les a définitivement quittés en fin de séjour. Y’a plus qu’à prendre des cours de natation !

Pour ces quinze jours, pas de programme pré-établi : un réveil naturel avant 8h, un bon petit-déjeuner avant de filer à la plage, retour pour le déjeuner, sieste pour tous et piscine jusqu’au soir, où on ressortait avant ou après dîner. La vie à l’espagnole !

Blanes est un ancien petit port de pêcheurs, au centre ville regorgeant de ruelles, de placettes et d’un marché aux fruits et légumes présent chaque matin, où on s’est approvisionnés sans trop compter : moins d’un euro le kg pour la plupart, des prix qu’on n’avait plus l’habitude de voir ! J’ai encore dû batailler avec des mamies sans scrupules qui te piquent ta place dans la file, la duplicité est internationale, la preuve.

Le village s’est reconverti en station balnéaire et dispose de deux grandes plages principales. Le dimanche matin, on a posé nos serviettes sur la plus longue, face au camping, celle de S’Abanell (tout au fond sur la 2è photo en début de billet). 

Encore peu peuplée vers 09-10h, nos heures de prédilection, je ne sais pas comment font les autres pour rester toute la journée, à 12h c’est déjà intenable, et c’est la fête de la serviette. Pour ne pas rôtir sur place, une seule solution : se mettre à l’eau, guère difficile même pour une frileuse dans mon genre. Nul besoin de tremper d’abord gros orteil, puis petit, puis genoux, puis ventre ; là, on glisse avec délices tout entier dans une eau claire, plus propre que ce que j’aurais pensé (et deuxième vlan dans mes idées reçues) et turquoise.

La plage Blanes, plus petite, jouxte le port et marque le début géographique de la Costa Brava.

Le soir, la chaleur est un peu moins intense et propice à une promenade sur le port, où survivent toute une bande de chats faméliques n’attendant que les restes des restos de poissons, ou sur le front de mer, très agréable au coucher du soleil, quand on a des z’enfants qui veulent bien marcher un peu (regards appuyés vers Timouton, qui m’a réclamé les bras quasiment chaque fois).

Avant de partir, les renseignements glanés sur le coin m’avaient orientée vers quantités de petites criques qui jalonnent toute la côte, de Blanes, en passant par Lloret de Mar et Tossa de Mar. Deux séances de bronzette sur les plages précédentes m’ayant suffi, nous avons clairement choisi cette option pour les sorties suivantes…

A suivre…

Publicités

6 réflexions sur “Sous le soleil espagnol : Blanes – récit de vacances 1

  1. Pingback: Le parc botanique Marimurtra : récit de vacances 4 | Maman est en haut !

  2. Pingback: Une journée à San-Sebastian : entre tapas, aquarium et gouttes de pluie | Maman est en haut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s